Personne âgée aidée à domicile

Bien vieillir chez soi

Avec l’augmentation de l’espérance de vie, bien vieillir chez soi est devenu un enjeu crucial dans nos sociétés.

Quelles alternatives existent à la maison de retraite ou à l’EHPAD pour pallier l’isolement social et répondre aux besoins des personnes en perte d’autonomie ?

Qu’est-il possible de mettre en place à domicile pour permettre aux seniors de rester chez eux, et quelles aides sont prévues pour le financement du maintien à domicile des personnes dépendantes ?

Le maintien à domicile, réponse à un besoin fondamental

Rester vivre chez soi jusqu’à ses derniers jours est le souhait d’une très large majorité de personnes âgées.

Selon la DREES (direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques),  la France compte aujourd’hui 1,5 million de personnes âgées de plus de 85 ans et plus de la moitié bénéficient de prestations d’aide à domicile pour personnes en perte d’autonomie. 60 % des bénéficiaires de l’APA vivent chez eux et non en établissement médico-social. 

Le concept du bien vieillir chez soi devient en effet problématique dans une situation de perte d’autonomie. La question du maintien à domicile et de ses modes de réalisation se pose dans deux types de situation :

  • Ponctuelle en cas de situation provisoire de dépendance à la suite d’une hospitalisation, d’un accident ou d’une maladie
  • Permanente dans le cas d’une perte d’autonomie irréversible, d’une situation de handicap ou d’une maladie chronique évolutive

Quels moyens permettent le maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie ?

Bien vieillir chez soi peut passer tout simplement par la chance de vieillir en bonne santé et de ne pas rencontrer, même dans le grand âge, de pathologie qui entraînerait une perte d’autonomie au quotidien ni un isolement social.

Lorsque ce n’est pas le cas, comme pour 15 % des 65 ans et plus, le maintien à domicile devient un enjeu pluridisciplinaire qui nécessite la mise en place d’un ensemble de moyens :

  • Des prestations médicales : soins et traitements, mais aussi soins d’hygiène et de confort
  • Des prestations techniques pour adapter le logement aux contraintes de mobilité de la personne et minimiser les risques d’accidents : chemin lumineux, lit médicalisé…
  • Des prestations de services pour l’aide aux tâches quotidiennes : repas, toilette, ménage, courses…
  • Des prestations financières pour la prise en charge partielle ou intégrale des services médicaux, aménagements techniques et services à domicile
  • Des prestations administratives avec un accompagnement dans les démarches de demandes d’aides et d’aménagements

Contactez AD Seniors pour connaître toutes nos prestations et organiser les conditions du bien vieillir à domicile pour votre proche.

AD Seniors, réseau national d’agences de services à la personne, propose un dispositif innovant de sécurité et d’accompagnement quotidien des personnes âgées en perte d’autonomie : La maison de retraite à domicile, véritable alternative à l’EHPAD.

Le dispositif repose sur une coordination des différents moyens de maintien à domicile : accompagnement humain diurne et nocturne, téléassistance 24 h/24, adaptation du domicile sur diagnostic d’un·e ergothérapeute , et enfin liaison avec les différents acteurs médicaux-sociaux.

N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur ce dispositif permettant de bien vieillir chez soi.

L’indispensable maintien du lien social

Lorsque la situation de la personne âgée le nécessite et que le maintien à domicile est préféré à une admission en établissement médico-social, un ensemble de prestations doit être mis en place au domicile de la personne.

Il s’agit, d’une part, des services d’aides et d’accompagnement aux activités courantes et des actions destinées à préserver l’autonomie des personnes, d’autre part des services de soins infirmiers à domicile dispensés sur prescription médicale.

Ces prestations permettent le maintien à domicile selon le souhait exprimé par la majorité des personnes âgées.

Alors que 50 % des personnes de plus de 75 ans n’ont plus de réseau amical actif et souffrent d’un isolement social (source : DEES), le maintien du lien social, est essentiel pour bien-vieillir chez soi.

Certaines personnes âgées ont le bonheur de recevoir fréquemment la visite de leurs proches, avec lesquels elles peuvent échanger et partager un bon moment.

Pour les seniors dont la famille est moins présente, du fait de la distance géographique par exemple, certaines associations prennent le relais pour rompre l’isolement social des seniors. (liste en fin d’article).

Il existe aussi, parmi les prestations de maintien à domicile, des services d’accompagnement aux sorties et de visite de dames de compagnie.

Quelles aides pour bien vieillir chez soi ?

Le maintien à domicile des personnes âgées en perte d’autonomie est favorisé par plusieurs aides financières, qui prennent en charge ou participent aux frais d’aménagements du logement, de mise en place de services d’aide à domicile et de téléassistance.

L’APA à domicile, allocation personnalisée d’autonomie versée par le Conseil Général.

Cette aide est destinée à couvrir en partie les frais que représente la mise en place du dispositif de maintien à domicile, c’est-à-dire :

  • Les prestations d’aides à domicile
  • Le matériel de téléassistance et le matériel favorisant la sécurité et l’autonomie : fauteuil, barres, lit médicalisé
  • Les travaux d’aménagement du logement : passage de portes adaptés aux normes PMR, salle de bain sécurisée, rampes, etc.

L’APA à domicile est destinée aux personnes dont le degré de dépendance est classé GIR 1, 2, 3 ou 4 selon la grille d’évaluation de perte d’autonomie AGGIR. Son montant est fixé en fonction des revenus du bénéficiaire.

Le crédit d’impôt

D’autres aides peuvent être attribuées, notamment par les caisses de retraite. Les services d’aide à domicile sont également éligibles au crédit d’impôt à hauteur de 50 %.

N’hésitez pas à nous contacter nous expliquer votre situation, nous pourrons établir ensuite un devis et calculer facilement votre reste à charge.

Associations luttant contre l’isolement des personnes âgées

Les bénévoles des petits frères des pauvres

L’association Monalisa pour du lien de proximité

Tags: No tags

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *