Aide à domicile après hospitalisation

Qu’est-ce que l’ARDH ? Comment en bénéficier ?

Le dispositif d’Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation est une prestation sociale prise en charge par l’assurance retraite, destinée à faciliter le retour à domicile des personnes âgées après un séjour en établissement de santé.

AD Seniors répond à toutes vos questions sur l’ARDH : à qui s’adresse cette aide, ses conditions d’obtention, son montant et les démarches nécessaires pour l’obtenir.

Quelles sont les conditions d’obtention de l’ARDH ?

L’ARDH, Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation, s’adresse à un public non actif et peut être versée pour faciliter le maintien à domicile des personnes en convalescence après une hospitalisation.

Cette aide de courte durée s’inscrit donc dans un contexte bien spécifique.

Pour qui ?

L’ARDH s’adresse aux retraités du régime général de la Sécurité Sociale, du RSI (régime social des indépendants), de l’Assurance Maladie des Exploitants Agricoles (AMEXA) et de certains régimes spéciaux.

Pour l’obtenir, il faut :

  •  être âgé d’au moins 55 ans
  • répondre à des conditions de ressources
  • rencontrer une perte d’autonomie dans la vie quotidienne. 

Peuvent prétendre à l’ARDH :

  • Les personnes relevant du groupe iso-ressources (GIR) 5 ou 6, c’est-à-dire dont le degré de dépendance selon la grille d’évaluation AGGIR ne donne pas droit à une allocation personnalisée d’autonomie (APA). 
  • Les personnes relevant du GIR 4, mais pouvant récupérer en GIR 5 après leur convalescence sont aussi éligibles à l’aide au retour à domicile après hospitalisation.

Pour quel type d’hospitalisation ?

L’ARDH, Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation, peut être mise en place après tout type d’hospitalisation, y compris une admission aux urgences, une opération en ambulatoire sans nuitée passée à l’hôpital, ainsi qu’une hospitalisation à domicile supervisée par un établissement de santé.

L’ARDH est-elle cumulable avec d’autres aides aux personnes dépendantes ?

L’Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation n’est pas cumulable avec :

  • L’allocation personnalisée d’autonomie (APA)
  • La prestation spécifique dépendance (PSD)
  • L’allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP)
  • La prestation de compensation du handicap (PCH)

Elle ne peut pas être cumulée non plus avec une aide équivalente versée par une autre caisse de retraite ou par un ancien employeur.

Les personnes hébergées en famille d’accueil n’entrent pas dans les critères de mise en place de ce dispositif dédié au maintien à domicile des personnes âgées ou dépendantes.

Aide à domicile en retour d'hospitalisation

Les démarches à effectuer pour obtenir l’ARDH

La demande d’ADRH doit être effectuée avant ou pendant l’hospitalisation auprès de la caisse d’assurance retraite de votre zone de résidence.

L’établissement de soin se charge généralement lui-même de la transmission du formulaire ARDH sur demande auprès de son service social.

Dans tous les cas, la demande doit être adressée à l’organisme avant le retour à domicile.

La caisse vous répondra pour donner son accord de principe si vous répondez aux critères administratifs d’éligibilité. Lors du retour au domicile, une structure déléguée par l’État vous contactera pour évaluer votre degré de dépendance et vous proposer la mise en place de services d’aide à domicile adaptés à vos besoins. La nature et le montant des aides qui vous seront accordées dans le cadre du dispositif ARDH vous seront transmis par courrier à l’issue de ce rendez-vous.

Le montant de l’ARDH

L’ARDH est un plan d’aide de maintien à domicile limité dans le temps, qui peut être mis en place durant 3 mois au maximum, et dont le montant est plafonné à 1800 euros.

Le montant de l’aide est individualisé : déterminé à partir d’un barème national, il dépend également de vos ressources ou de celles de votre foyer.

Les services d’aide à domicile couverts par l’ARDH

L’ARDH est destinée à la prise en charge d’une partie du coût des services et des aménagements mis en place lors du retour à domicile après une hospitalisation. Le montant de l’aide peut ainsi couvrir une partie des services d’aide à domicile :

  • L’aide à l’autonomie (aide à la toilette, garde de nuit, aide au lever et au coucher)
  • L’entretien du logement et du linge
  • La livraison des courses
  • La préparation ou le portage des repas
  • L’aide aux déplacements (transports accompagnés)
  • La mise en place d’une téléassistance

D’autres aménagements sont éligibles à une prise en charge par l’Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation, à l’instar des petits travaux effectués dans le logement et destinés à prévenir la perte d’autonomie.

À la fin de la période de prise en charge, que se passe-t-il ?

À la fin de la période de prise en charge, que se passe-t-il ?

Le dispositif ARDH est prévu pour la convalescence. La prise en charge est limitée à 3 mois. Au-delà, si l’autonomie n’est pas retrouvée, il est possible de solliciter une autre aide :

  • L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), prévue pour les personnes âgées de 60 ans minimum qui relèvent d’un niveau de dépendance classé GIR 1 à 4, avec un montant maximum pouvant aller de 676,30 euros par mois au GIR 4 et jusqu’à 1747,58 au GIR 1.
  • La prestation compensatrice du handicap (PCH) qui remplace depuis 2006 l’ACTP (Allocation compensatrice pour tierce personne) pour les personnes de moins de 60 ans ou pour les personnes actives de plus de 60 ans.

En savoir plus :

Au sujet de la PCH

Au sujet de l’APA

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *